Navigation – Plan du site
2007

Mattei, M.F., Pumain, D., (2007) Données Urbaines, n°5, Economica, Anthropos, coll. Villes, 381 p.

Sébastien Oliveau

Texte intégral

1Le nouvel opus de Données urbaines, le 5ème, offre 30 articles inédits, réunis au sein de 6 chapitres introduits par autant de spécialistes. Les 6 thèmes choisis pour les chapitres sont les mêmes que pour les autres numéros (gouvernance, vivre en ville, structures spatiales et sociales, activités économiques, villes en système, environnement), mais n’en restent pas moins d’actualité.

2Comme pour les précédents numéros, la ville et l’urbanisation y sont explorées sous divers angles par des auteurs d’horizons variés. C’est là une constante des Données urbaines : il s’agit bien d’une plateforme d’échange entre monde académique (CNRS, Université, etc.) et "acteurs" publics (INRETS, INSEE, OFDT, etc.).

3Sans pouvoir revenir en détail sur l’ensemble des articles proposés, on peut noter l’exigence éditoriale qui les caractérise. Les démonstrations, toujours rigoureuses, sont richement illustrées. La lecture du recueil est donc globalement agréable.

4Le premier chapitre, consacré à la gouvernance des territoires s’y intéresse sous l’angle des zonages administratifs et de leur gestion (domaine de compétences des institutions). Le cas français est d’abord abordé (observatoire des territoires, mobilités des habitants) suivi de celui celui des pays de l’Est (gouvernement des capitales roumaine, hongroise et polonaise).

5Le chapitre 2, intitulé « vivre en ville » est certainement le plus original du recueil. Si la question de la mobilité (liée au travail) y est abordée, c’est plus vraisemblablement l’article de L. Gwiazdzinski sur les mobilités nocturnes qui sera remarqué. Mais les plus remarqués seront les deux articles consacrés au sexe (homosexualité et marché du sexe). M. Blidon nous y dévoile notamment une organisation du monde homosexuel semblable à celui de nombreuses autres activités, avec une hiérarchie entre les villes et certaines spécialisations. Elle ramène ainsi l’homosexualité en France à « une dimension parmi d’autres de l’identité », certes moins étudiée en géographie…

6Le chapitre 3, consacré aux structures spatiales et sociales, est quant à lui plus classique : choix résidentiels à Besançon ; mixité sociale dans 3 villes alsaciennes ; pauvreté, scolarisation, accessibilité à l’emploi, drogues en Ile de France. Les articles sont présentés comme des études sur des « fragments de la société française » (C. Rhein). Ils ne prétendent pas à l’exhaustivité mais illustrent parfaitement les processus socio-spatiaux à l’œuvre aujourd’hui.

7On glisse alors logiquement au chapitre 4, qui porte sur les activités économiques et éclaire le précédent en soulignant les logiques à l’œuvre, que ce soit à l’échelle administrative locale, régionale ou nationale. Là encore, les thèmes sont connus, mais c’est leur traitement qui est intéressant : déconcentration des emplois au sein de l’Ile de France entre 1993 et 2004, trajectoires économiques des villes françaises entre 1962 et 1999. Les articles suivants portent sur différents aspects des Zones urbaines sensibles (fiscalité, emploi de la fonction publique, mixité fonctionnelle).

8On change ensuite d’échelle en abordant le chapitre 5 « villes en système », qui insiste sur la mise en réseau des espaces. Les trois premiers articles s’intéressent aux espaces des entreprises et constituent des applications, alors que le 4ème propose une approche plus théorique envisageant les systèmes de villes (en Europe, aux USA, en Afrique du Sud  et en Inde) sous l’angle de leur adaptation dans le temps (ancienneté du peuplement, colonisation). Le dernier article propose une application de loi invariante d’échelle (scaling law) aux activités financières dans les villes françaises et américaines, soulignant la pertinence de cette approche de la relation entre services et population urbains.

9Le dernier chapitre (6) s’intéresse au lien entre ville et environnement sous l’angle de la pollution atmosphérique : mesures et conséquences sur la santé. De ce point de vue, le dernier article, qui porte sur la reconversion économique de Glasgow, se rattache certes à la question de la durabilité des villes mais se trouve à l’écart de la thématique des articles présentés.

10On ne restera pas sur cette dernière impression. Le 5ème opus de données urbaines constitue comme ses prédécesseurs un ouvrage riche, idéal pour se tenir informé des approches en développement sur les différentes thématiques urbaines. Une question reste néanmoins en suspens : à quand une plus ouverture sur les villes du Sud, qui viendrait, dans les différents chapitres, enrichir les approches ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Oliveau, « Mattei, M.F., Pumain, D., (2007) Données Urbaines, n°5, Economica, Anthropos, coll. Villes, 381 p. », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 30 octobre 2007, consulté le 18 août 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/12003

Haut de page

Auteur

Sébastien Oliveau

sebastien.oliveau@univ-provence.frUMR 6012 Espace, Université de Provence

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page