Navigation – Plan du site
2009

Calvo-Palacio, Jose-Luis et Pueyo, Angel (dir.), 2008, Démografia, volume de l'Atlas nacional de España, Centro Nacional de Informacion Geografica, Madrid, 387 p.

Nicolas Verdier

Texte intégral

1L'institut géographique national d'Espagne a publié en 2008 un très bel Atlas en couleurs in folio de démographie de l'Espagne. L'aspect matériel en est absolument impeccable. Au-delà des problèmes de recensement, on rêve pour la France de telles publications. L'ouvrage compte 420 cartes en couleurs, dont 1/4 sont à l'échelle communale. De très nombreux tableaux et graphiques ainsi que des photos illustrent les textes. Il offre donc une vision très détaillée de la démographie actuelle de l'Espagne.

2L'ouvrage compte 10 chapitres qui passent en revue les différents aspects de cette démographie. Les deux premiers replacent l'Espagne dans l'espace et dans le temps, puisque le premier situe l'Espagne dans le cadre européen, alors que le deuxième évoque l'histoire démographique de 1857 à 2007. Le troisième donne les grandes lignes de la structure démographique, alors que les quatrième et cinquième s'intéressent aux flux (mouvement naturel, puis dynamiques migratoires). Le sixième chapitre offre une description socio-économique de la population en insistant sur les relations domicile-travail, alors que le septième chapitre compare les indicateurs de qualité de vie des circonscriptions, offrant par là-même les éléments d'une explication des données discutées dans le chapitre six. Pour finir, et c'est probablement là que se situent les propositions les plus intéressantes, deux chapitres explorent les répartitions démographiques, le huitième sous l'angle de la relation entre les variations de population et différents indices (féminité, secteur tertiaire, taux d'occupation...) et le neuvième en se concentrant sur les potentiels de population. Il y a là c'est certain des modalités d'interrogation des dynamiques démographiques qui permettent une vraie réflexion sur la géographie des territoires espagnoles. En cela cet atlas est une réussite.

3On remarquera cependant quelques limites. La première est évidemment liée au choix d'un traitement par commune en voulant effectuer des présentations exhaustives. Une telle quantité d'informations, qui est le plus souvent représentée en faisant varier tant la taille que la couleur, touche aux limites de la lecture cartographique. L'œil est noyé sous l'information. Autre élément, le principe de présentation de cartes en double page mange, au niveau de la reliure, l'agglomération madrilène. Les comparaisons avec les autres agglomérations en sont rendues difficiles. La seconde est liée à l'usage de photographies, souvent très belles, occupant parfois la moitié de la page, sans que pour autant le choix en semble a priori évident. Pourquoi, pour représenter une région trouve-t-on parfois une ville, parfois un monument, d'autres fois un paysage balnéaire, voire un gros plan sur un marché ? Pourquoi représenter les mouvements de population intérieurs par un train et les immigrants par des femmes assises sur un banc ? Devant une telle attention portée à la représentation en cartes et en graphiques, il y a là un décalage surprenant.

4Il n'en reste pas moins que l'ensemble est de très belle facture et que l'ouvrage mérite d'être salué.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Verdier, « Calvo-Palacio, Jose-Luis et Pueyo, Angel (dir.), 2008, Démografia, volume de l'Atlas nacional de España, Centro Nacional de Informacion Geografica, Madrid, 387 p. », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 17 décembre 2009, consulté le 22 mai 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/22858

Haut de page

Auteur

Nicolas Verdier

CNRS-UMR Géographe-cités, Paris, Francenicolas.verdier@parisgeo.cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page