Navigation – Plan du site
2012

Guelton S., Navarre F., Rousseau M.-P., 2011, L’économie de l’aménagement. Une réflexion théorique au service des praticiens, Saint-Cloud, Éditions SOTECA, 252 p.

Gabriel Dupuy

Texte intégral

1Cet ouvrage est issu d’une commande du PUCA à ce qui était alors le CRETEIL, laboratoire d’urbanisme de l’Université Paris 12. Les trois auteures, comme d’autres chercheurs tel Laurent Davezies abondamment cité dans le livre, ont été formés à la recherche en économie de l’aménagement par Rémy Prud’homme. La commande PUCA date de 2006-2007, la publication ayant apparemment pris quelque retard.

2Si le sujet n’est pas neuf, force est de constater que l’on ne disposait pas jusque là d’une telle revue de la littérature et d’une aussi ample synthèse des questionnements qu’il suscite.

3Après avoir dessiné les « contours de l’économie de l’aménagement » (chapitre 1), les auteures s’intéressent successivement à l’équilibre des opérations d’aménagement (chapitre 2), aux processus d’urbanisation (chapitre 3), aux dynamiques du développement économique et spatial (chapitre 4). Un dernier chapitre formule les « questions en suspens ».

4Le lecteur qui s’attendrait à un manuel sera déçu. Si de nombreuses connaissances sont bien mises à sa portée, c’est sous des formes assez peu précises. On ne trouve guère de certitudes dans ce livre mais, à la manière des appels d’offres de recherche, beaucoup d’interrogations. L’objectif des auteures n’est d’ailleurs pas le manuel. Il s’agit plutôt de situer l’économie de l’aménagement « à la croisée des préoccupations actuelles des chercheurs et des praticiens ».

5A vrai dire, le but est atteint mais par deux voies différentes. D’une part, une longue et très intéressante préface de Claude Lacour dévoile, à partir de l’expérience du créateur de la Revue d’économie régionale et urbaine, les ambiguïtés et les difficultés qui font que l’économie de l’aménagement a peiné à trouver sa place académique et qu’en même temps les aménageurs professionnels se considèrent toujours comme démunis. D’autre part, une revue de la littérature (essentiellement française ou du moins francophone) permet de comprendre les questions qui ont été posées depuis une quarantaine d’années, sinon de bien cerner les réponses qui leur ont été apportées. Comme le remarque Claude Lacour, les auteures sont d’une extrême prudence. Il est vrai que la plupart des recherches et études mobilisées sont relatives à un contexte spatial particulier, à une époque donnée. Extrapoler est risqué si l’on ne dispose pas de théories stabilisées. C’est bien le cas ici, ce qui explique sans doute que les auteures ne s’aventurent guère au delà de leurs références, encore que l’attitude diffère selon les chapitres écrits par l’une ou par l’autre.

6À la lecture apparaissent bien les difficultés de construire une économie de l’aménagement. La multiplicité des terrains, des acteurs et des enjeux, qui ne gêne guère l’aménageur, pose problème à la discipline économique dans la mesure où elle ne peut simplifier, styliser et finalement modéliser, sauf à se couper des professionnels sans lesquels la recherche dans ce domaine serait vaine (cf. justement le rôle du PUCA s’efforçant d’assurer l’interface).

7Le livre apporte cependant de solides et saines interrogations avec, en filigrane, des éléments de réponse. Pour ne prendre qu’un seul exemple : quelle est la justification économique (ou à défaut sociale, environnementale) des fameux partenariats, désormais tartes à la crème de l’aménagement ?

8On pourrait regretter que le livre reste discret sur la question du crédit, des dettes, des remboursements et aussi du système bancaire, sans quoi il n’y aurait pas la possibilité d’aménager. Mais le travail du CRETEIL date de 6 ans. La crise des subprimes, la faillite de Dexia et la défiance des marchés financiers vis-à-vis des emprunts publics ou réputés tels lui sont postérieurs.

9On souhaite qu’une réédition permette bientôt d’actualiser le livre sur cet aspect. En attendant, il s’agit bien d’un ouvrage utile et ouvert dont on doit recommander la lecture à tous ceux qui s’interrogent sur l’avenir de l’aménagement « à la française ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gabriel Dupuy, « Guelton S., Navarre F., Rousseau M.-P., 2011, L’économie de l’aménagement. Une réflexion théorique au service des praticiens, Saint-Cloud, Éditions SOTECA, 252 p. », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 28 mars 2012, consulté le 30 mars 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/25242

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page