Navigation – Plan du site
2015

Ter Minassian H., 2013, Changer Barcelone. Politiques publiques et gentrification dans le centre ancien (Ciutat Vella), Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 315 p.

Thérèse Saint-Julien

Texte intégral

  • 1 Voir le compte rendu de l’ouvrage : http://cybergeo.revues.org/26205

1À propos de Barcelone, Hovig Ter Minassian vient enrichir le corpus déjà très copieux des recherches menées sur la gentrification des quartiers anciens des villes américaines et européennes. Se rapprochant en cela de la problématique retenue par Anne Clerval (2013)1 à propos de Paris, l’auteur traite plus particulièrement des relations entre les mécanismes de gentrification à l’œuvre et la nature des politiques urbaines locales mises en place pour résoudre les problèmes de la grande vétusté de ces quartiers, ici : la « Cuitat Vella ». L’hypothèse de départ est autant une question : le prétendu « modèle barcelonais » engagé dès le début des années 1980 et qui, initialement, plaçait au centre le remodelage de la Cuitat Vella, a-t-il endigué, contourné, ou au moins freiné le processus de gentrification, processus devenu lieu commun des évolutions de tant de centres urbains anciens ?

2Un travail de terrain approfondi convainc l’auteur que d’une part, le « modelo Barcelono », prôné durant la trentaine d’années écoulées, n’aurait ni placé autant qu’il l’aurait dit la Cuitat Vella au cœur du projet urbain, ni adopté une logique politico-urbanistique aussi spécifique que sa communication voulait bien l’afficher. Ainsi en va-t-il, par exemple, du traitement des différents échelons de l’aménagement urbain (local/global), de leurs articulations et de leur hiérarchie, des choix adoptés dans la conduite des politiques urbaines en matière de contractualisation public/privé et enfin, des réticences à jouer le jeu de politiques urbaines participatives.

3Et pourtant, au bout du compte, la gentrification massive de la Ciutat Vella que, dans ce contexte politico-économique, d’aucuns pouvaient attendre, ne semble pas avoir été au rendez-vous. Celle-ci n’a joué qu’en faveur de micro-espaces parmi les moins dégradés ou parmi ceux qui ont gardé un certain prestige patrimonial. Hovig Ter Minassian en conclut que les opportunités de fortes plus-values immobilières ne suffisent pas à elles seules à expliquer pourquoi un secteur se gentrifie. Divers travaux d’enquête ont persuadé l’auteur qu’entrent également en ligne de compte les représentations relatives que les habitants et les investisseurs ont de ces quartiers, ainsi que les jeux des concurrences entre les quartiers et aussi, entre les différentes activités qui convoitent ces espaces. En témoigne par exemple le fait qu’en bien des endroits de la Cuitat Vella, l’explosion de la fréquentation touristique vient contrarier le renouvellement de la fonction résidentielle.

4On a apprécié que Hovig Ter Minassian n’élude aucune des très nombreuses contradictions qui ont surgi au fil de cette recherche. Ses conclusions sont donc nuancées : l’auteur déplore à la fois les méfaits de la gentrification et le fait que, dans la Cuitat Vella, celle-ci n’a été que sporadiquement au rendez-vous. On regrettera peut-être un peu que les temporalités relatives des processus observés et des transformations évoquées n’aient pas été suffisamment mises en perspective, ce qui aurait probablement davantage ouvert cette recherche sur le futur de la métropole.

Haut de page

Bibliographie

Clerval A., 2013, Paris sans le peuple. La gentrification de la capitale, Paris, La Découverte, 254 p.

Haut de page

Notes

1 Voir le compte rendu de l’ouvrage : http://cybergeo.revues.org/26205

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thérèse Saint-Julien, « Ter Minassian H., 2013, Changer Barcelone. Politiques publiques et gentrification dans le centre ancien (Ciutat Vella), Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 315 p. », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 10 avril 2015, consulté le 29 mars 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/26946

Haut de page

Auteur

Thérèse Saint-Julien

CNRS/UMR Géographie-cités
therese.saint-julien@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page