Navigation – Plan du site
2004

Hommage à David Woodward

Gilles Palsky

Texte intégral

1Le petit monde de la cartographie s'est trouvé endeuillé à deux reprises, dans la période récente. C'est tout d'abord le professeur David Woodward qui est décédé le 25 août 2004. Woodward, britannique d'origine, professeur de géographie à l'université de Wisconsin-Madison (1980-95) était un spécialiste de la cartographie de la Renaissance, mais ses travaux n'étaient pas traduits chez nous. Il était surtout l'initiateur, avec son collègue John Brian Harley, du projet d'une histoire générale de la cartographie, dont le premier volume est paru en 1987, aux presses de l'Université de Chicago (voir : http://www.geography.wisc.edu/​histcart/​ ). Ce projet avait été l'occasion d'une réflexion théorique approfondie sur la carte, par exemple lors de la conception du volume 2, livre 3 de l’History of Cartography : Cartography in the Traditional African, American, Arctic, Australian, and Pacific Societies (1998). L'introduction du volume par Woodward et G. Malcolm Lewis, passionnante, peut se lire sur le web : http://www.press.uchicago.edu/​Misc/​Chicago/​907287.html

2Ce 10 octobre a été annoncé la mort d'Arthur Robinson, âgé de 90 ans, sans doute le cartographe majeur du XXe siècle, avec Waldo Tobler. Robinson, formé à l’Ohio State University et élève de Richard Hartshorne, était entré à sa demande, en 1941 dans la division géographique de la branche " Recherche et Analyse " de l’OSS (le staff scientifique de l’OSS comprenait une centaine de personnes, dont la moitié de cartographes !). Après la guerre, Robinson avait commencé à enseigner à l’université de Madison. Il y avait construit le cursus en cartographie, formant et influençant des générations d’étudiants. En 1953, il lançait, avec son ouvrage The look of maps, les études de cartographie cognitive, c'est-à-dire l'expérimentation sur le processus de perception des images cartographiques (analyse des mouvements de l’œil, décalage entre l'information de la carte et l'info effectivement perçue, etc). Il explorait la cartographie en liaison avec la théorie de la communication (The nature of maps, avec B. Petchenik, 1976). Il était aussi l'auteur des Elements of Cartography, le principal manuel anglo-saxon, qui en est aux Etats-Unis à sa 6e édition. Robinson était également le fondateur du premier périodique américain de cartographie, The American Cartographer (1974)

3A sa retraite en 1979, A. Robinson fut remplacé par l’un de ses élèves … David Woodward ! Ce sont deux grandes figures de géographes cartographes qui disparaissent, et il paraissait important de leur rendre hommage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilles Palsky, « Hommage à David Woodward », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Cartographie, Imagerie, SIG, mis en ligne le 16 décembre 2004, consulté le 26 juin 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/3107 ; DOI : 10.4000/cybergeo.3107

Haut de page

Auteur

Gilles Palsky

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page