Navigation – Plan du site
2002
214

Contexte théorique de la notion de discontinuité géographique

Likeness, proximity and geographical discontinuity

Jean-Christophe François

Résumés

On propose d’étudier les notions de ressemblance et de proximité dans la perspective de l’analyse des discontinuités géographiques, aussi bien dans le cas d’un espace discret (maillé) que dans le cas d’un espace continu. On voit tout d’abord qu’il n’est pas possible d’isoler la notion de ressemblance de celle de proximité. En effet, la ressemblance peut être spatiale et/ou sociale; de plus, la structure sociale des agrégats étudiés influence leur proximité, tandis que, réciproquement, la proximité influence non seulement les structures, mais aussi les flux. Pour mesurer la ressemblance entre lieux voisins, on retient d’une part l’analyse des couples de lieux, et, d’autre part, une méthode de lissage permettant le calcul d’un indice d’hétérogénéité orientée précieux pour mettre en évidence les discontinuités. La discontinuité géographique, plus ou moins sensible au temps et au changement de l’échelle d’observation sous ses diverses variantes (discontinuité structurelle, discontinuité d’organisation), est un objet d’étude important car la forme des discontinuités influence le devenir des systèmes spatiaux qu’elles circonscrivent.

Haut de page

Notes de l’auteur

(texte établi d'après une communication au séminaire externe de l'équipe P.A.R.I.S., UMR Géographie-cités, décembre 2000)

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Christophe François, « Contexte théorique de la notion de discontinuité géographique », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Systèmes, Modélisation, Géostatistiques, document 214, mis en ligne le 13 mai 2002, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/3472 ; DOI : 10.4000/cybergeo.3472

Haut de page

Auteur

Jean-Christophe François

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page