Navigation – Plan du site
Elections en France

Démocratie et vacances, éléments de débat

Christophe Terrier

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Et si la démocratie avait achoppé sur les vacances ? ou plutôt sur la non-prise en compte des vacances par le politique ?

2Il y a quelques mois, quand les professionnels du tourisme, inquiets de l'impact négatif prévisible pour leurs entreprises de la coïncidence éventuelle des dates d'élection avec les vacances scolaires, pressaient le gouvernement de questions sur la fixation de ces dates, ils s'étaient entendu répondre –avec suffisance ?- que les dates d'élection n'étaient pas la préoccupation majeure des Français. Le problème est que les dates de vacances, elles, sont une préoccupation majeure des Français. Ceux qui ont voulu ignorer cela en fixant le premier tour des présidentielles en pleine période de vacances scolaires ont-ils pris conscience du monde dans lequel nous vivons ?

3Une récente étude du Crédoc réalisée à la demande de la Direction du tourisme montre que le profil psychologique de ceux qui ne partent pas en vacances ou en week-end est fortement marqué par la peur de l'autre, autres lieux ou autres gens. Serait-il abusif de penser que cette peur se traduit par un vote de forte préférence nationale ? Dans ce cas on peut être assuré que cet électorat était bien présent, dimanche, pour exprimer son vote protestataire.

4Les autres, démocrates mais un peu désabusés, fallait-il vraiment, en fixant cette élection en période de vacances, les pousser un peu plus sur la pente - qui est dans l'air du temps - de l'abstention ? Même en se dispersant sur tous les candidats démocrates, les voix du surplus d'abstentionnistes pour cause de vacances ou de week-end auraient sans doute comblé le 1% qui a fait la différence entre Jospin et Le Pen.

5Il y a ceux, j'en connais, qui ont voulu voter par procuration. Beaucoup se sont heurtés, pour des motifs divers, au refus des autorités en charge de ces formalités. Manque de moyens de ces services ? Manque de consignes claires ?

6Il reste un gros travail à faire pour que le citoyen puisse réellement être considéré comme tel même quand il est ailleurs que chez lui. Il reste un gros travail à faire pour que les pouvoirs publics considèrent que les vacances, c'est quelque chose de sérieux.

7Ce débat n'a bien sûr de sens que si nous sortons la démocratie de ce faux-pas.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Terrier, « Démocratie et vacances, éléments de débat », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Débats, Elections en France, mis en ligne le 22 avril 2002, consulté le 29 avril 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/4193

Haut de page

Auteur

Christophe Terrier

cterrier@yahoo.fr

Articles du même auteur

  • Démographie et mouvement [Texte intégral]
    Paru dans Cybergeo : European Journal of Geography, Débats, Recensement de la population en continu : choisir le temps et l'espace ?
Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page