Navigation – Plan du site
Un débat pour l'agrégation

Un débat pour l'agrégation

Claude Grasland

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Les modifications apportées au concours d'agrégation de géographie par le nouveau jury ont suscité des réactions nombreuses dans les différentes universités françaises. Il semble intéressant de saisir cette occasion pour engager un véritable débat de fond sur le statut de ce concours et sur ses finalités. La pétition rédigée par les collègues de l'Université de Lyon II en novembre dernier constitue un élément de ce débat. Toutefois, il semble bien que le point de vue qu'elle exprime ne soit pas unanimement partagé (contrairement à ce que pensent ses auteurs). En tous les cas, cette pétition a eu le mérite d'amorcer un débat de fond et il est tout à fait légitime que d'autres opinions s'expriment à leur tour.

2Pour notre part, Pierre Beckouche et moi-même sommes en profond désaccord avec le point de vue des collègues de l'Université de Lyon II. Nous vous appelons donc à signer, et faire signer, une autre pétition apportant un soutien aux réformes entreprises par l'actuel jury d'agrégation. Pour des raisons de validité de la pétition, nous vous remercions de ne pas répondre par courrier électronique mais de renvoyer le texte de la pétition signé (par plusieurs personnes si possible) à l'adresse indiquée. Nous vous remercions également, au cas où vous la diffuseriez, de tirer les pages 1 (texte) et 2 (signatures) en recto-verso afin d'être certain que tous les signataires de la pétition ont eu accès au texte intégral de celle-ci. Vous pouvez également joindre en annexe le texte des collègues de Lyon II, afin que chacun puisse se forger son opinion sur l'agrégation en toute connaissance de cause.

3Dernier point, notre pétition s'adresse non seulement aux enseignants-chercheurs, titulaires ou non, mais aussi aux chercheurs (CNRS, IRD, ...) car les enjeux de l'agrégation concernent l'ensemble de la discipline géographique. Même si elle est avant tout un concours de recrutement de l'enseignement secondaire, l'agrégation constitue de plus en plus (et quoiqu'on en pense) un élément d'accès à l'enseignement supérieur (PRAG). En outre, elle devrait être un vecteur privilégié de diffusion des idées nouvelles de recherche vers l'ensemble de l'enseignement de géographie (primaire, secondaire, supérieur) ce qui justifie que les chercheurs ne s'en désintéressent pas.

4Veuillez agréer, chers collègues, l'expression de mes sentiments les meilleurs, ainsi que mes souhaits de meilleurs voeux pour l'année, le siècle et le millénaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claude Grasland, « Un débat pour l'agrégation », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Débats, Un débat pour l'agrégation, mis en ligne le 30 janvier 2001, consulté le 24 mai 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/4787

Haut de page

Auteur

Claude Grasland

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page