Navigation – Plan du site
1997
Colloque "3O ans de sémiologie graphique"

Introduction

Jean-Marc Orhan

Texte intégral

1Paris, 12-13 Décembre 1997

2En juin 1997 l'Association des Cartographes Géographes* publiait un appel à communication sur le thème suivant "la place et l'influence de la sémiologie graphique dans les pratiques et la production cartographiques ainsi que dans le développement des outils et de la recherche en cartographie, qu'il s'agisse de géographie ou des autres domaines qui utilisent la carte. -

3Le nombre important de contributions nous permit d'organiser deux journées de colloque les 12 et 13 décembre.1997. Cette publication réalisée par le CFC en réunit les actes. Nous tenons à remercier le CFC qui a permis une publication dont nous n'aurions pu assurer seuls la réalisation.

4Ces contributions s'organisent autour de deux grands thèmes

  •  la pratique de la sémiologie graphique par ceux qui l'ont appliquée et enseignée,

  •  les recherches menées actuellement dans ce domaine.

5La réflexion des participants français a porté sur des expériences vécues autour de la sémiologie graphique, dans le laboratoire de graphique pour Serge Bonin, dans l'enseignement de la cartographie au sein de l'université de Trondheim pour Axel Baudouin. Pour d'autres, au cours d'une pratique de géographe ou d'aménageur (Jean Paul Bord, Jean Steinberg, Anne Chappuis).

6Parmi les intervenants français seule Michèle Béguin est intervenue sur une question cartographique : les contraintes liées à la représentation des données quantitatives

7Des chercheurs étrangers effectuent des recherches dans le domaine de la graphique comme le montrent les interventions de Jan ketil Rod dont les travaux visent à introduire les règles de la sémiologie graphique au sein de systèmes experts, ou ceux de Connie Block qui réfléchit à l'utilisation de variables visuelles dynamiques. A l'étranger la sémiologie graphique est connue dans d'autres disciplines que la cartographie comme en témoigne l'article de Brian Francis et John Pritchard qui sont des statisticiens.

8Ces deux grands thèmes partagent les intervenants en deux groupes : une école française bercée par l'ouvrage de Jacques Bertin, et nos collègues qui se sont emparés de la théorie et la font évoluer. Ces évolutions soulèvent un problème important pour la recherche française : l'absence d'une structure regroupant les chercheurs dans le domaine de la graphique, de ses développements et de ses applications.

9La recherche dans le domaine de la sémiologie graphique est loin d'être terminée, comme l'a souligné Jacques Bertin au cours des échanges Moi, j'en suis là, maintenant à vous de jouer ".

10(*) L'ACG, est à l'origine l'association des anciens élèves du DESS de cartographie, qui a succédé à l'École de cartographie.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://cybergeo.revues.org/docannexe/image/515/img-1.png
Fichier image/png, 13k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Marc Orhan, « Introduction », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Dossiers, mis en ligne le 12 décembre 1997, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/515 ; DOI : 10.4000/cybergeo.515

Haut de page

Auteur

Jean-Marc Orhan

jean-marc.orhan@avenir.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page