Navigation – Plan du site
Faut-il supprimer la géographie ?

Un nouveau défi pour les géographes

A new challenge for geographers
Federico Arenas

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Une récente réforme éducative au Chili a fait penser à un certain nombre de géographes de cette partie du monde, qu'on annonçait là le glas de l'enseignement de leur discipline dans les lycées, ce qui était préoccupant mais qui, en même temps, allait faire la joie des étudiants en les dispensant d'apprendre des listes inutiles de lieux, de toponymes ainsi que des noms de géoformes qu'ils ne verraient jamais sur le terrain. Cependant, bien que le terme "géographie" ne recouvre plus dans ce nouveau programme qu'une partie de l'enseignement de la première année du lycée, tandis que la "géographie mathématique" et la "géographie physique" y sont "portées disparues", on retrouve sous des intitulés tels que "le milieu naturel", "l'environnement" etc… presque tous les anciens contenus. Le défi pour nous géographes ce sera de profiter de cet élargissement et de placer sous tous ces nouveaux titres, une vision renouvelée de notre jolie discipline vieille de plus de vingt siècles. Ceci ne sera pas facile, mais c'est la seule chose à faire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Federico Arenas, « Un nouveau défi pour les géographes », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Débats, Faut-il supprimer la géographie ?, mis en ligne le 20 novembre 2000, consulté le 27 juin 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/5371

Haut de page

Auteur

Federico Arenas

farenasv@puc.clInstituto de Geografía Pontificia Universidad Católica de Chile Vicuña Mackenna 4860 Macul - Santiago de Chile -Tels.: (56-2) 6864721 - 6865866 y 09-2302161 FAX: (56-2) 5526028

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page