Navigation – Plan du site
Faut-il supprimer la géographie ?

Faut-il supprimer la géographie au collège et au lycée ?

Should geography withdraw from high school ?

Anne Le Roux

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Faut-il supprimer la géographie… au collège et au lycée ? Oui, tant que les géographes (de plus en plus nombreux) continueront à se désintéresser de la formation initiale (Deug, Licence, Concours d´enseignement) et continue des professeurs de géographie, qui sont historiens à presque 90% du total des " professeurs d´histoire-géographie " du second degré. Après tout, si la géographie à enseigner au Collège et au Lycée arrive à un tel écart avec la géographie de la recherche ou la géographie dite appliquée, au point que les géographes sont attirés par d´autres professions que l´enseignement et que les historiens sont livrés en pâture à une " géographie pour historiens " (qui cache bien des déboires et souvent des reliques géographiques), de quel droit obliger ces mêmes historiens à enseigner (peu et souvent mal) une discipline qui n´est pas leur spécialité ? Historiens auxquels il est facile de reprocher ensuite une " géographie scolaire " enseignée…sans connaissance de cause ? Qui formera bientôt les professeurs de géographie, historiens, sinon des … historiens, dans les IUFM ? Dix à treize pour cent de géographes au CAPES… et combien de postes au concours de l´Agrégation de géographie en stagnation ou en baisse chaque année ? Pourquoi une Agrégation que les géographes n´ont pas toujours suffisamment cherché à rénover, moderniser ?

2Si l´on considère par contre qu´une éducation géographique réussie " est particulièrement adaptée pour mettre en perspective les sujets de société contemporains ", qu´elle peut/doit poursuivre des finalités intellectuelles, culturelles, civiques (voir les textes officiels) qui sont sa raison d´être, alors, géographes français, organisons-nous pour une formation de qualité à la géographie, aux géographies (laquelle/lesquelles, au fait ?), des professeurs de géographie qui sont, que je sache, aussi " professionnels " de géographie que les géographes dits professionnels. Garder l´association avec l´histoire ; dans quelles conditions ? pourquoi ? au nom de quoi ? Regagner le camp des sciences sociales ; dans quelles conditions ? pourquoi ? au nom de quoi ?

3Mais agissons ! Sinon, nous risquons une future réforme de l´enseignement secondaire qui tendra, comme en Italie, à faire disparaître la géographie des programmes. Une chronique d´une mort annoncée en quelque sorte et qui ne sera pas volée !

4Et je ne parle pas de l´Ecole élémentaire où la géographie est sacrifiée ; pire, les nouveaux textes officiels qui la consacrent au cycle III (CM1 CM2) nous renvoient à une géographie stéréotypée et ringarde, mélange étrange d´une certaine géographie d´avant Vidal et d´une géographie enseignée dans nos écoles…à la fin du XIXe… Comme si le combat, là, était déjà perdu. Qui a bien pu écrire ces textes ? !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Le Roux, « Faut-il supprimer la géographie au collège et au lycée ? », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Débats, Faut-il supprimer la géographie ?, mis en ligne le 11 mai 1999, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/5534

Haut de page

Auteur

Anne Le Roux

Professeur des universités, IUFM de Caen, anne.leroux@caen.iufm.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page