Navigation – Plan du site
Exclusion, régression...la question des femmes

La preuve apportée par les sciences

Texte intégral

1A propos d´une enquête menée par deux immunologistes de l´Université de Göteborg, rapportée par la très sérieuse revue Nature, le journal Le Monde n´hésitait pas à titrer : " La preuve du sexisme apportée par les sciences ". Les auteurs avaient en effet pu démontrer, irréfutables tests statistiques à l´appui, que, pour obtenir une bourse de post-doctorat offerte par le Swedisch Medical Research Council, les femmes devaient être deux fois et demie plus productives que les hommes ! Nous voulons ici remercier publiquement les organisateurs du festival de Saint-Dié. Après avoir lu l´article de Marie-Claire Robic, ils ont publié le numéro 7, daté de mai 1997, de leur journal FIGinfos, richement illustré de photographies en couleurs sur quatre pleines pages. Ce sont des portraits des animateurs du festival d´octobre prochain. Pourquoi les remercier ? Ils nous ont permis d´apporter la " preuve par les sciences " sans même recourir à de fastidieux tests statistiques ! 100 % d´hommes dans ces photographies ! N´importe quel étudiant statisticien vous le dirait : quand on atteint de telles proportions, on n´est plus dans les sciences humaines, mais dans les lois (du) physique ! Et comment leur en vouloir ? Sans parler de l´importance réelle du festival pour la géographie, ils sont, comme dirait Barbara " tellement mignons , mignons " !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« La preuve apportée par les sciences », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Débats, Exclusion, régression...la question des femmes, mis en ligne le 04 avril 1997, consulté le 25 mai 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/5539

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page