Navigation – Plan du site
1996
Actes des Journées de Télédétection en Sciences humaines
166

Etude dynamique de l’environnement des villages romano-byzantins de Syrie du Nord ; localisation des structures parcellaires et cadastrales qui leurs sont liées

A dynamic study of romano-byzantins settlements in North Syria : parcel and survey location

Georges Tate, Pierre Bilgen et Jean-Paul Gilg

Entrées d’index

Mots-clés :

télédétection

Keywords :

remote sensing
Haut de page

Texte intégral

1L’étude porte sur une région de 30.000 km2, allant de la frontière turque à Homs, et communément appelé "le Plateau Calcaire". Sept cents villages, d’époque romaine et byzantine y ont été recensés.

Les objectifs

2Ils sont de deux types :

  • comprendre l’histoire du peuplement, en particulier l’abondon progressif de très nombreux villages entre le 8éme et le 10ème siècle. A cette fin sont notamment indispensables les connaissances relatives, aux terroirs et aux terres arables effectivement disponibles, à la ressource en eau, aux catastrophes naturelles...

  • rechercher les structures d’encadrement, en particulier les cadastrations et les relations entre le Plateau Calcaire et la plaine orientale la jouxtant.

3Le recours à la télédétection se justifie par l’étendue de la région d’étude et l’absence de carte thématique adéquate.

Méthodologie générale

4Trois sources d´information (et leur intégration dans une base de données géoréférencées) servent de base à la recherche :

  • les sources historiques et les observations archéologiques de terrain qui fournissent notamment des informations sur les périodes de sismicité, les disettes, les systèmes agraires ;

  • des mesures physico-chimiques effectuées sur des échantillons prélevés sur le terrain, des métriques parcellaires. Ces mesures sont géoréférencées au GPS ;

  • des photographies aériennes de 1940 et 1970 et deux scènes Landsat TM : les premières sont utilisées pour les études locales et l’analyse des éléments linéaires, les secondes pour la reconnaissance des terroirs et des structures. Une donnée P haute résolution sera utilisée pour les cadastres.

5Ces données font l’objet d’analyses et mises en relation selon les modalités suivantes :

  • mesures radiométriques de terrain - diffractométrie - donnée TM pour les terroirs ;

  • métriques de terrain - PA et TM - sources historiques ;

  • "terroirs" - sources historiques.

Méthodologies de télédétection

  • Pour les "terroirs", après corrections radiométriques et géométriques, des méthodes de classification et post-classification sont appliquées sur les canaux et néo-canaux de Landsat TM.

  • L’extraction des structures repose sur la reconnaissance des éléments linéaires et des "discontinuités" à l´aide d´opérateurs spatiaux.

  • La combinaison des résultats ainsi obtenus permet de mettre en évidence des convergences et divergences spatiales et d’analyser les structures locales et globales en fonction des données historiques.

6Pour les premiers résultats, on pourra se reporter à l’article intitulé L´apport de l´imagerie satellitaire à l´étude des paysages antiques. Perspectives et méthodes : le cas de la Syrie du Nord, paru dans SYRIA, tome LXXII, 1995.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Georges Tate, Pierre Bilgen et Jean-Paul Gilg, « Etude dynamique de l’environnement des villages romano-byzantins de Syrie du Nord ; localisation des structures parcellaires et cadastrales qui leurs sont liées », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Dossiers, document 166, mis en ligne le 05 mai 2000, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/692 ; DOI : 10.4000/cybergeo.692

Haut de page

Auteurs

Georges Tate

Centre d’Analyse et de Mathématique Sociales - unité mixte 17 EHESS - CNRS - université Paris-Sorbonne 54, Bd Raspail 75270 Paris Cedex 06

Pierre Bilgen

Centre d’Analyse et de Mathématique Sociales - unité mixte 17 EHESS - CNRS - université Paris-Sorbonne 54, Bd Raspail 75270 Paris Cedex 06

Jean-Paul Gilg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page