Navigation – Plan du site
2003

CERTU, 2000, La Forme des villes. Caractériser l´étalement urbain et réfléchir à de nouvelles modalités d´actions, Lyon, 178 p.

Marianne Guérois

Texte intégral

1La question de la forme des villes et de sa maîtrise a connu ces dernières années un fort regain d´intérêt. Dans un contexte de poursuite de l´étalement urbain et de diffusion de la notion de développement durable, les débats se cristallisent autour des avantages supposés du modèle de ville compacte promu par les institutions de l´Union européenne. Toutefois, peu de publications ont proposé à ce jour une approche synthétique des enjeux qui sous-tendent cette question complexe, et c´est d´abord à ce titre que La Forme des villes suscite l´intérêt : ce petit livre, issu d´un séminaire du CERTU organisé en 1999, se présente en effet comme un ouvrage de vulgarisation sur l´étalement urbain, ses mécanismes et ses conséquences. Destiné à un public d´élus et de professionnels de la ville, son objectif est double : leur transmettre un certain nombre de données accumulées dans le milieu de la recherche à ce sujet ; leur permettre, en identifiant les tendances lourdes de ce processus, de mieux apprécier la marge de manœuvre dont ils disposent pour en infléchir la dynamique.

2Un premier tour d´horizon est donné par les exposés de quatre chercheurs qui articulent éléments de cadrage et de débat à travers différentes thématiques. Jean-Luc Pinol montre la profondeur historique du processus, en rappelant que, déjà à l´œuvre au début du XIXe siècle dans les grandes villes européennes, il fut à la fois encouragé par les théories hygiénistes opposées aux fortes densités et porté par le développement des premiers transports collectifs urbains. A partir du cas de l´Ile-de-France, l´urbaniste Vincent Fouchier interroge l´impact éventuel de mesures de planification urbaine, notamment de densification du bâti, sur la maîtrise de la périurbanisation et la diminution du trafic automobile. Jacques Lévy, dans le cadre d´une réflexion sur la métropolisation et les enjeux sociaux de la mobilité, s´engage plus avant en faveur d´un modèle de ville dense, garant d´« urbanité » et d´une productivité économique accrue. Francis Beaucire, enfin, se focalise sur l´accessibilité des périphéries urbaines, selon lui principal « talon d´Achille » de la ville étalée, et insiste sur la recherche d´une alternative à la voiture individuelle à travers le renforcement des transports collectifs dans ces périphéries.

3Une synthèse des discussions suscitées par ces « témoignages » revient dans un second temps sur des aspects plus pragmatiques de mise en œuvre des politiques urbaines. Cette ouverture est surtout l´occasion d´interroger les principaux obstacles à la maîtrise de l´étalement urbain en France, en partant de quelques thèmes privilégiés comme celui de la planification des transports urbains. A travers la prise en compte des comportements individuels qui continuent à alimenter la dynamique d´étalement, ou à travers l´examen plus allusif du déficit de volonté politique à différents échelons de pouvoir, on appréciera notamment la mise en perspective du cas français avec d´autres formes de gestion de l´étalement urbain en Europe -Pays-Bas et Allemagne pour l´essentiel- et la volonté de se départir d´une alternative ville compacte/ville étalée trop restrictive, en réfléchissant à des solutions intermédiaires de planification qui tiennent compte des aspirations individuelles.

4Au final, ce livre offre en peu de pages un grand nombre de pistes de réflexion ; parfois au prix d´affirmations trop rapides, lorsque par exemple le « modèle » français est rapproché du modèle américain de périurbanisation sans plus de précaution, ou qu´est affirmée la plus grande efficacité économique d´une ville de forme compacte sans que la difficulté d´argumenter en faveur de l´un ou l´autre des modèles de forme urbaine ne soit abordée dans la suite des discussions. Cela dit, la volonté d´articuler données sur l´étalement urbain et questions soulevées par sa gestion, ainsi que la clarté du texte et la pertinence des illustrations, font de cet ouvrage, au-delà du public initialement visé, une introduction très stimulante aux enjeux de l´étalement urbain et aux débats actuels sur la forme des villes.

5Centre d´études sur les réseaux, les transports, l´urbanisme et les constructions publiques

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marianne Guérois, « CERTU, 2000, La Forme des villes. Caractériser l´étalement urbain et réfléchir à de nouvelles modalités d´actions, Lyon, 178 p. », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 28 février 2003, consulté le 25 mai 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/834

Haut de page

Auteur

Marianne Guérois

guerois@parisgeo.cnrs.frCNRS-UMR 8504 Géographie-cités

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page