Navigation – Plan du site
2002

Rennes J.M. (coord.), 1999, La recherche sur la ville en Afrique du Sud, Paris, Anthropos, 252 p. ISBN 2-7178-3877-5

Céline Vacchiani-Marcuzzo

Texte intégral

1COMMENT ECRIRE ET DECRIRE LA VILLE POST-APARTHEID

2La fin de l´Apartheid en 1994 a nécessairement entraîné de nouvelles interrogations autour de l´espace urbain, reflet aigu des différentes politiques issues des gouvernements raciaux. Comment penser et redéfinir la ville post-apartheid ? Comment remédier aux inégalités et résoudre la question du logement? Comment améliorer la qualité de la vie dans les villes ?

3L´ensemble de ces questionnements se retrouve dans les communications du colloque organisé en novembre 1996 par le PIR*-Villes. L´ouvrage qui en est issu, publié en 1999, regroupe les différents points de vue de chercheurs sud-africains et de témoins français autour de quatre thèmes liés à la ville.

4La complexité de l´Afrique du Sud urbaine, soulignée dès l´avant-propos par Ph. Gervais-Lambony, donne le ton de la première thématique abordée, la plus politique puisque les trois intervenants s´interrogent sur le parallèle existant entre l´héritage de l´apartheid et l´héritage de la recherche. " Comment trouver une ligne qui combinerait justice sociale avec plus d´efficacité économique pour susciter un développement durable ? " s´interrogent D. Hindson et J. Mc Carthy dans une démonstration très approfondie. Ces chercheurs déplorent le manque de recherche théorique et d´analyses historiques au profit de travaux de planification urbaine, essentiellement réalisés par des chercheurs blancs. La compréhension du passé apparaît comme la première étape nécessaire à la reconstruction de la recherche urbaine, tout comme à la mise en place de nouvelles politiques d´urbanisation. Comment effacer ou du moins atténuer le " crime contre l´urbanité ", selon J. Lévy, qui a été commis ?

5La question du logement dans la nouvelle ville sud-africaine, enjeu majeur mais délicat, constitue le deuxième thème abordé. En effet, les nouveaux administrateurs doivent faire évoluer une législation de l´urbanisme et de l´habitat qui a conduit à une ségrégation lisible dans le paysage, autant résidentielle qu´économique et à des inégalités très fortes concernant l´accession à la propriété. Trouver de nouvelles orientations et aider les structures locales semblent indispensables pour que les populations les plus démunies aient une chance d´accéder à un logement, dans un espace relativement bien desservi.

6Le troisième temps de la réflexion s´arrête sur les couples violence et sécurité d´une part et environnement et développement durable d´autre part. L´intervention de G. Götz sur le lien entre logique de la ville et logique de l´Etat est passionnante. Par différents exemples, il montre combien la ville sud-africaine, tenue pendant longtemps sous le joug d´un gouvernement policier, échappe de plus en plus au domaine étatique. Le grand intérêt des commentaires de S. Body-Gendrot est de replacer la ville sud-africaine dans une démarche comparative en la confrontant, sur les thèmes précités, à la ville brésilienne et à la ville étatsunienne.

7La question des transports urbains, secteur essentiel dans l´économie et dans le cadre de vie urbain, illustre partiellement les nouvelles politiques d´organisation métropolitaine, objet du dernier chapitre. Les efforts pour mettre en place une nouvelle politique semblent largement insuffisants pour régler la question de la distance entre les lieux de résidence et les lieux de travail de l´ensemble de la population noire. Les deux études de cas présentées in fine concernent les métropoles de Johannesburg et du Cap et mettent en exergue les défis auxquels sont confrontées les grandes villes sud-africaines : aboutir à une meilleure cohésion de la région urbaine, réussir la réorganisation administrative, mettre en place une stratégie de développement non-raciale, réduire les inégalités, etc. Pour remplir ces objectifs, M. Whitehead déclare que " les Sud-Africains devront donc transformer radicalement leur manière de faire ". Cinq ans après, les transformations sont toujours en cours.

8Cet état des lieux de la recherche urbaine post-apartheid constitue la principale richesse de cet ouvrage. Il permet de bien appréhender les différentes phases de l´histoire urbaine et de connaître la législation spécifique appliquée à l´espace urbain sud-africain au cours du vingtième siècle. Certes, les problématiques posées datent de 1996 mais elles restent d´actualité même si, depuis cette date, les travaux scientifiques se sont multipliés.

9Notons encore que cet ouvrage s´adresse à un public relativement large, géographes spécialistes ou non de l´Afrique du sud, urbanistes, mais aussi acteurs locaux travaillant notamment dans le secteur du logement.

Haut de page

Notes

 * Programme Interdisciplinaire de Recherche sur la ville du CNRS

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Céline Vacchiani-Marcuzzo, « Rennes J.M. (coord.), 1999, La recherche sur la ville en Afrique du Sud, Paris, Anthropos, 252 p. ISBN 2-7178-3877-5 », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 05 avril 2002, consulté le 23 mars 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/873

Haut de page

Auteur

Céline Vacchiani-Marcuzzo

vacchiani@parisgeo.cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page