Navigation – Plan du site

La sémantique du web

Denise Pumain
Traduction(s) :
The Semantics of the Web

Texte intégral

1Plusieurs innovations techniques vont modifier profondément les pratiques scientifiques dans les prochaines décennies. Les infrastructures qui permettent d’archiver des informations pour les retrouver en « langage naturel » sont autant de « méta-données ». Celles-ci ajoutent des couches d’information entre les sites des chercheurs ou des revues et les macro-systèmes d’interrogation qui leur assurent une visibilité élargie. Ces infrastructures accroissent le potentiel d’auto-organisation de nos connaissances.

2Ces nouveautés ne sont pas sans risques. Le plus grave serait de perdre l’acquis conceptuel accumulé depuis la constitution des savoirs sous une forme disciplinaire. Le risque est plus important pour les disciplines des sciences sociales, dont le vocabulaire spécifique est plus largement contaminé par le langage naturel et son évolution, que ce n’est le cas dans les disciplines juridiques ou des sciences de la matière et du vivant.

3Si nous voulons participer aux entreprises de construction sémantique qui organiseront les connaissances, telles qu’elles se révèleront à l’avenir sur le web, nous devons accorder une attention particulière à notre vocabulaire, à la définition des concepts, aux mots-clés que nous utilisons. Dans les systèmes complexes étudiés par les sciences sociales, les géographes ont identifié des propriétés émergentes et des formes d’organisation des sociétés qui justifient l’existence de leur discipline. S’ils veulent perpétuer cette connaissance, ils doivent référer très explicitement leurs travaux à des propriétés émergentes comme l’agglomération, la centralité, la diffusion spatiale, et à des entités évolutives comme les milieux, les paysages, les régions, les villes et les systèmes de villes et les réseaux géographiques. Dans un univers de concurrence où la survie des mots sera de plus en plus une affaire de fréquence d’usage, il est moins urgent de chercher à se distinguer individuellement par l’emploi de néologismes ou d’acceptions spécifiques de certains termes. L’urgence est de s’entendre, au moins sur un cœur d’univers sémantique partagé, à partir duquel l’expérience des géographes peut prendre part au projet d’organisation des connaissances en sciences sociales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denise Pumain, « La sémantique du web », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Éditoriaux, mis en ligne le 10 septembre 2007, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/9681

Haut de page

Auteur

Denise Pumain

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page