Navigation – Plan du site
2000

Klein Juan-Luis, Laurin Suzanne, 1999, L´éducation géographique. Formation du citoyen et conscience territoriale,Presses de l´Université du Québec, 258 p.

Jean-Pierre Chevalier

Texte intégral

1L´Université du Québec à Montréal se distingue des autres universités québécoises par le fait que les départements disciplinaires ont conservé la responsabilité des cours de didactique et de supervision des stages. Deux géographes de l´U.Q.A.M., Juan-Luis Klein et Suzanne Laurin coordonnent sous ce titre les contributions de plusieurs enseignants de leur université.

2L´ouvrage propose tout d´abord un regard contemporain sur l´éducation géographique à l´heure de l´Internet et propose une mise à jour des concepts didactiques. Suzanne Laurin prône l´utilisation de situations problèmes et de situations problématisées pour remettre " en question l´enjeu traditionnel de l´histoire et de la géographie qui est d´assurer la construction d´une mémoire collective stable ".

3Les chapitres suivants se présentent comme une succession de mises au point sur différents aspects de la géographie, à la façon d´un manuel pour étudiant. Ainsi, la géographie politique, la géographie physique, l´approche environnementale, les outils cartographiques sont présentés dans les chapitres 3 à 6. Cette succession de chapitres pourrait être comprise de ce côté-ci de l´Atlantique, comme la proposition d´autant de thèmes à décliner, à juxtaposer dans un cursus scolaire de géographie.

4Le chapitre 7, rédigé par Jacques Schroeder, s´intitule " la leçon de géographie une relecture d´auteurs anciens ", les vertus prêtées à la géographie et aux méthodes actives sont celles de la pédagogie intuitive : d´abord observer, ensuite décrire puis enfin expliquer. Max Sorre, René Ozouf ou Omer Tulippe sont quelques-uns des auteurs de référence. Ces développements contrastent avec les premier et dernier chapitres et la conclusion où Suzanne Laurin s´interroge :" Comment rompre avec l´idée que la géographie sert particulièrement à développer l´observation et la description ? […] Si la géographie scolaire ne reçoit pas la mission de développer une capacité à argumenter rationnellement, d´utiliser des concepts dans une réflexion sur la compréhension des problèmes humains de territoire, alors elle n´a pas sa place à l´école en formation générale. "

5Ainsi la multiplicité des approches confère un certain côté éclectique à l´ouvrage. En effet, si tous les auteurs situent leur contribution dans le cadre d´une volonté de créer des liens entre la géographie scientifique et la géographie civique, c´est surtout dans les premiers et dans les derniers chapitres que l´on trouve les interrogations les plus fortes sur la pertinence de la géographie scolaire, ce qui est la question centrale. De façon différente, à travers la succession des chapitres, ce livre atteint son objectif le plus manifeste " dynamiser la communication du savoir à l´extérieur de la communauté des géographes spécialisés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Chevalier, « Klein Juan-Luis, Laurin Suzanne, 1999, L´éducation géographique. Formation du citoyen et conscience territoriale,Presses de l´Université du Québec, 258 p. », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 11 septembre 2000, consulté le 24 juin 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/971

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Chevalier

jpchevalier@wanadoo.frMaître de conférences Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page