Navigation – Plan du site
2000

Benko G., Lipiez A. (dir), 2000, La richesse des régions. La nouvelle géographie socio-économique, Paris, PUF.

Bernard Elissalde

Texte intégral

1Huit ans après "Les Régions qui gagnent", le tandem G. Benko et A. Lipietz nous livre une nouvelle série de réflexions sur les dynamiques territoriales, avec cette fois, en prime, un clin d´oeil à Adam Smith....

2L´objet de ce recueil de 16 articles est double. D´une part, dans la lignée du précédent, continuer à rendre compte des mutations récentes des systèmes productifs locaux, et d´autre part ouvrir un débat contradictoire avec le courant de "l´économie géographique".

3Que ce genre de recueil rassemble des contributions d´une grande hétérogénéité dans leurs formes comme dans leurs statuts, c´est un peu la loi du genre! Pour une contribution stimulante comme celle d´A. Scott sur les dilemmes et les occasions civiques en Californie du Sud, on regrettera cependant le manque de sensibilité spatiale d´autres articles, qui leur fait confondre la délimitation d´un périmètre d´étude avec la mise en évidence d´un fonctionnement spatial.

4Pour donner une certaine unité spatiale à cet ensemble disparate, les auteurs ont choisi le label "région". Le flou qui entoure cette notion ("certaines régions parfois microscopiques, en fait de simples agglomérations" p.9) leur permet de rassembler pêle-mêle: Los Angeles, l´Angleterre du Nord Est, Marseille, le district de Guamarra près de Lima, etc. Il n´est pas certain que cette multiplication d´études de cas contribue à clarifier "l´évolution du débat international" autour du champ de "l´économie géographique". Face à la présence de tel ou tel territoire dans le sommaire de l´ouvrage, le lecteur (à l´exception des exemples canoniques : Silicon Valley, Los Angeles) est en effet, constamment partagé sur les raisons de ce choix. Son analyse se justifie-t-elle en tant que lieu représentatif d´une nouvelle conjoncture locale ou bien en tant qu´application d´une nouvelle grille de lecture à un cas déjà connu par ailleurs ?

5Finalement, la grande diversité des contributions et l´objet même de cet ouvrage soulèvent indirectement deux grandes questions :

6- Les structures territoriales sont-elles uniquement déterminées par l´économique, et le changement spatial fluctue-t-il au gré des conjonctures ou des "tournants" dans les régimes d´accumulation? Ce reproche que les auteurs formulent à l´égard de l´économie spatiale néo-classique pourrait également leur être adressé.

7- La question de l´obsolescence des modèles interprétatifs. Ce qui justifie de faire le point aujourd´hui ce serait l´essouflement des schémas d´intelligibilité de l´économie spatiale, "celle qui s´est bâtie sur l´étude des circuits de branche, puis a encensé les districts industriels du postfordisme". Le travail de recherche serait-il condamné à un suivisme de l´actualité économique, et les spécialistes des études territoriales sont-ils condamnés au rôle de chroniqueur des mutations locales (Angleterre du N.E ou Marseille) ? N´y-a-t-il pas le risque de confondre la production de nouveaux concepts issus du débat d´idées entre chercheurs et les véritables changements de paradigme ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Elissalde, « Benko G., Lipiez A. (dir), 2000, La richesse des régions. La nouvelle géographie socio-économique, Paris, PUF. », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Revue de livres, mis en ligne le 22 juin 2000, consulté le 24 juin 2017. URL : http://cybergeo.revues.org/973

Haut de page

Auteur

Bernard Elissalde

Maitre de conférences IUFM de Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page